jeudi 15 mars 2012

Discussion avec Cetout

- T’as vu comment l’ambassadeur américain s’en est bien tiré jeudi dernier ?
- Cher Cetout, je suis certain que tu peut être précis !
- Il a dit que le président n’était pas américain, il n’a pas dit qu’il ne l’a jamais été !!
- Aide moi un peu. - En fait, la constitution indique que le président ne doit jamais avoir renoncé à sa nationalité haïtienne. L’ambassadeur ne nous a pas confirmé que le président n’a jamais eu la nationalité américaine, mais qu’il ne l’a pas actuellement. Ce qui maintient toujours vivante l’hypothèse que le président ait déjà obtenu la nationalité américaine, et conséquemment, qu’il ait un jour renoncé à sa nationalité haïtienne. Quand on pense à toutes les incohérences qui sortent de l’analyse des ses 8 passeports, on semble loin d’avoir noyé la braise.
- Effectivement, on sent que le pétard lui éclate au visage. C’est surprenant qu’il n’ait pas pu prévoir que ses passeports allaient donner encore plus de munitions à ses adversaires. Surtout qu’avec ce qui se dégage comme erreurs et incohérences dans ses passeports, surprenant qu’il se soit lancer de telle manière dans la gueule du loup.
- Il semble en fait qu’il se soit fait coincé. Il voulait présenté ses passeports devant les gens de Religions et paix, mais ne souhaitait pas que ces derniers les apportent aux sénateurs. On comprend que les gens de Religions et Paix n’ont pas souhaité être utilisés par Martelly et lui auraient imposé de transférer les passeports aux membres du comité sénatorial.
- Tu peux m’expliquer comment les représentants de Religions et Paix ont réussi à lui imposer ce que les sénateurs n’avaient pas réussi ?
- C’est une des limites des rumeurs, elles n’expliquent pas tout …

Aucun commentaire: