vendredi 4 septembre 2009

Tribute to Michael Jackson…


... by Haitian artists. En anglais mon homme, pour un show et des présentations qui se sont toutes déroulées en créole ou en français… à part les chansons bien évidement ! Il y aurait ici beaucoup de parallèles à faire avec les enjeux français/anglais du Québec. Vendredi soir dernier, la même gang qui a promené le Starmania haïtien à Montréal il y a quelques années, nous a concocté une soirée hommage à Michael. J’y suis allé un peu de force, ma blonde ayant très bien insisté. On a presque été obligé de me sortir de force, j’y serais resté jusqu’à 7 heure du matin. Une ambiance d’une très grande intensité comme les haïtiens sont capables d’en construire, dans la foule comme ceux sur la scène. Plus de 60 artistes sur une scène installée dans une salle de congrès, presqu’un show de sous-sol d’église comme contexte. Une salle pleine de moun assis sur des chaises droites, d’autres les fesses au sol entre les rangées ou devant la scène. Plein de CHITA (ASSIS !) criés tout au long d’une soirée où l’excitation de la foule valait tout autant que l’énergie qu’il y avait sur le stage. Deux comédiens qui nous ont permis de naviguer dans la vie de Michael, un band, des chanteurs, un chœur et des danseurs. De très bons chanteurs connus (des vedettes) et d’autres moins ont fait le tour du répertoire. Le jeune qui interprétait les chansons du temps des Jackson Five était hallucinant. Il a fini le show avec une chemise à l’effigie de Remax… les haïtiens achètent leur linge sur la rue, celui qu’on envoie de Mtl dans les pays défavorisés. Il y a un agent d’immeuble qui aurait été très heureux de voir son don sur le dos d’un timoun aussi talentueux. La gueule, la voix et la présence, tout y était. Quant aux danseurs, que dire de représentatif sur une chose aussi intense. Du moon walk aux petits gestes sensuels de Michael, on a eu droit à la totale. Des corps à faire rêver qui bougent plus que bien et qui débordent d’une énergie transmises directement à la foule. Même Michael aurait été jaloux. Le show s’est terminé avec le We are the world interprété par les chanteurs, accompagnés à la fin par les choristes et les danseurs. 60 personnes en sueur sur un stage monté pour l’occasion. Des haitian artists... video

Aucun commentaire: