lundi 1 mars 2010

Les ayisien, des équilibristes


Comment trouver le moyen de continuer de rire ? De faire plaisir au bon blanc que tu côtoies toute la journée ? Sortir de son abri de fortune, chemise aussi propre que bien bien repassée. Trouver le moyen de s'accrocher un sourire sur le visage, la chaleur dans l'accolade du bonjour comme dans le bonsoir du 'nap wè demin si Dye vle' (on se voit demain si Dieu le veut). C'est gens ont une force que je ne comprends pas. Une capacité de rester en équilibre même au dessus du gouffre. Il me manque trop de clés pour y arriver.

2 commentaires:

framboise a dit…

vous aussi vous avez une force en vous

saloucasais a dit…

Ont t-ils jamais eu d'autres choix ?
Certes , la catastrophe du 12 janvier a mis sous les feux de la rampe . Le monde entier sait et d'ailleurs , ce monde ,savait, avant le 12 janvier puisque c'est ce même monde qui demeure responsable en partie de la situation d'Haiti ) Aujours'hui dans des zônes où l'on se croit protégés (en France pays riche ) une catastrophe naturelle : le vent et la mer , vient de mettre à mal toute une région avec une cinquantaine de disparues
J'ai envie de dire : cessons de chercher des postures qui donnaieraient bonne conscience au bon blanc, lui- même , n'est pas à l'abri Que les blancs , les noirs, les êtres humains se protègent, se respectent , et respectent la mère nature .
je fais partie d'un groupe de gens, (des enseignants) nous ne sommes pas très éloignés de ceux d'Haiti.nous faisons partie de ces pays riches. Pour le moment notre souci actuel c'est d'acter , de trouver des solutions pour savoir comment avancer pour venir en aide de manière pratique et pragmatique à la jeunesse d'Haiti .Il y a du travail car le problème n'est pas une petite affaire , en plus nous aiderons qu'une infime partie de gens , mais ce que nous espérons , c'est que d'autres nations , trouverons vite des solutions . Faire plair au blanc , est une posture dépassée .