jeudi 3 juin 2010

Le rêve


Les oiseaux sont de drôle de créatures. Je sais, créature réfère à 'création', ne pensez pas que mes amis ont une trop grande influence sur moi. Il faut avouer que 'Les oiseux sont de drôles d'animaux', ça fait plus technique, l'image est moins émouvante. Bien évaché dans un hamac à Plage Cormier, je regarde le soleil qui se couche toujours plus tôt que moi. La plage se fait déranger constamment par la mer, jamais elle ne la laissera tranquille. Mes yeux qui regardent le ciel, voient ces oiseux qui ne semblent avoir rien d'autre à faire que de se promener d'un perchoir à l'autre. Qu'est-ce qui les confine à cette cage ? Il y a tellement à voir ailleurs ! Dans mes rêves les plus fous, moi aussi je vole, sans jamais m'arrêter sur un perchoir. Ici, le rêve est interdit, presque personne n'y a accès. C'est justement pourquoi tout le monde rêve. Ils rêvent tous qu'ils mangent.

2 commentaires:

Marico a dit…

Très beau texte que je me permets de mettre de côté... pour mieux savourer!
http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/international/23619-monsanto-haiti
Que penses-tu de la nouvelle précédente? J'imagine que Monsanto procède ainsi dans chaque situation de détresse!!!!!

MARYBZH a dit…

Bonsoir Jean-François!
Ta belle histoire d'oiseaux , je la mets en parallèle avec la notre ,celle des Hommes ....Les grands migrateurs qui n'ont de cesse de voyager à la découverte de l'Autre, d'une nouvelle contrée, d'un nouvel Eldorado ... Les locaux, heureux dans leur environnement connu et balisé, qui ne quitteraient pour rien au monde leur bel arbre perché.
Les plus malheureux sont à l'image de l'Albatros que l'on prive de liberté , à qui on coupe les ailes:

"Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.
Charles Baudelaire"


Je passe du coq à l'âne après cette poésie mais Marico a bien raison de soulever le problème de la présence de Monsanto en Haïti.
Même si au final il n'y a soit disant pas de dons de semences OGM sur l'ile , la dépendance à la firme US est en route et comme ailleurs dans le monde (ASIE- Afrique)les Agriculteurs Haïtiens vont devenir des contribuables de cette multinationale car s'ils adoptent ces semences, ils devront renouveler les contrats et dire adieu à leurs semences locales (auto modifiées par pollinisation des nouvelles semences Monsanto)
Sans vouloir rajouter de l'huile sur le Feu, c'est cette même firme qui a créé l'Agent Orange ....
Maryannic'k