mercredi 2 juin 2010

Les spécialités locales


Sortir de Potopwins permet de constater toutes les diversités de ce petit pays, tout autant que l’ampleur des défis. Le manque de moyens en région me semble plus tragique que dans la capitale, ce qui permet à tous de parler de la Repiblik Port-au-Prince. Imaginez-vous deux minutes avoir à vous rendre à Port-au-Prince (deux jours de transport pour certaines personnes) pour aller chercher un document officiel. C’est pour cette raison que vous voyez les régions s’enflammer depuis quelques semaines, tout le monde parle de décentralisation depuis des années et on espère profiter de la ‘reconstruction’ pour opérer une vrai décentralisation administrative. J’envoie le message à Bill... Dans le nord du pays cette semaine, j’ai navigué entre le Cap-Haitien et Fort-Liberté. Au passage, petits arrêts à Cormier, Trou-du-Nord et Ouanaminte. Un peu avant Limonade sur la route ‘neuve’ qui nous mène du Cap-Haïtien à Fort-Liberté, on peut acheter des kassav. Grosses galettes faites à partir du maniok qui est chauffé sur une taule de métal. On vous la vend salée, sucrée à la noix de coco ou avec des pistaches (arachides). Les gens du nord estiment qu’ils font les meilleures kassavs du pays, ceux de Miragoane cherchent à leur voler la vedette. On aura droit à une bonne discussion entre une nordiste et un sudiste (Miragoane est dans le sud) sur les meilleures kassavs du pays. Dans le nord de plus, on fait aussi du selibride, un alcool piquant fait de klerin (rhum de mauvaise distillation), de citron et de sucre. Je n’ai pas encore goûté à la bouteille que Jean-Claude (un nordiste lui aussi) m’a offerte il y a quelques semaines. Je me promets de le faire prochainement.

2 commentaires:

MARYBZH a dit…

Salut Jean-François !
Je ne sais si tu as eu l'occasion de visiter l'hôpital de Pilate dans le nord !
J'aimerais bien savoir s'ils ont aussi fait une "route neuve" pour désenclaver cette sympathique petite commune ....
la piste était si difficile que les pilotes des Paris-Dakar seraient en overdose s'ils devaient l'utiliser quotidiennement pour gagner de quoi manger !
Merci pour l'évocation de Cormier Plage, Fort Liberté et les incontournables kassav ! Quant au Clérin, mieux vaut avoir quelques aspirines ! ça c'est une madeleine de Proust qui m'est resté en travers de la tête !!!!

Maryannic'k

Marie et Philippe a dit…

Bonjour Jean-François

Merci pour ce post qui nous a appris ce qu'était "Kassav", vous nous faites découvrir le pays de notre adorable petite princesse.

Avez vous reçu notre mail ?

Merci à vous Maryannic'k pour votre commentaire sur notre blog.
Merci pour votre soutien, nous en avons vraiment besoin.

Marie et Philippe