mercredi 3 août 2011

Émily


Ce matin au réveil, je suis sorti sur la cour pour photographier le ciel. Celui d’avant Emily. On m’a dit que le ciel le plus beau sur cette terre est celui d’Haïti après le passage d’un ouragan, que la lumière est prodigieuse. « Le plus beau sur cette terre … bof. T’as jamais vu la lumière d’une journée d’hiver intense sur Montréal pour dire ça !! » Le chauvinisme mène partout, surtout nul part … En fait, j’ai pris une photo de ce ciel pour pouvoir faire la comparaison avec celui de demain matin, Emily est attendu en soirée et devrait nous avoir quitté dans la nuit. Mais en fait, ce sont les photos de la rue qui seront les plus pertinentes. Les 6 ou 700 000 personnes qui sont toujours dans les camps !! Les autres qui vivent près des ravines. Dans les consignes de sécurité qui circulent actuellement, on rappelle au gens de bien fixer leur toiture faite de feuilles de tôle. Il semble qu’un feuille de tôle qui vole comme un frisbee à 80 KM, ça peut faire certains dommages. Il n’y a toutefois pas trop de consignes pour les gens qui vivent dans les camps, mais à voir le bric-à-brac des toiles et des feuilles de tôle et de plywood, je leur proposerais un abris dans une église ou dans une école. Mais bof, on verra après. Ça fera de belles photos … Quant à nous, la dimension personnelle ou égoïste de l’inquiétude est ailleurs. On a prévu s’envoler vers NY jeudi matin. Un long week-end dans ma ville préférée, question de se changer les idées et de se faire quelques ampoules aux pieds. J'espère que l'avion viendra quand même nous chercher.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je trouve que c'est juste avant un ouragan que la nature est la plus géniale: on sent que quelque chose d'immense se trame, rien n'est plus pareil, c'est transcendant. Et ce n'est pas seulement visuel: l'air est différent, les sons sont différents. Mais c'est avec les gros ouragans que cela se produit. Une tempête tropicale c'est juste un peu de vent et un peu de pluie .