lundi 27 février 2012

Pas de main morte

Ici, tout le monde appelle à garder la têt frèt (tête froide) et enclencher rapidement le processus pour nous redonner un gouvernement. Martelly a déjà proposé trois candidatures pour discussions avec les deux chambres. Asefi m'a fait suivre ce texte ce matin (le lien), une vraie démonstration selon elle 'de la capacité de nos parlementaires de se draper dans la noblesse d'un propos afin de maintenir la grossièreté de leurs lucratives activités. Les arômes des toilettes sèches autour du camp du Champs-de-Mars sont plus respirables que l'odeur d'hypocrisie qui exhale de leur bouche.' Elle n'y va pas de maison morte...

1 commentaire:

Marico a dit…

Je l'aime ton Asefi.
Les fioritures des discours que doivent se taper les Aysiens m'exaspèrent! La Grèce antique, tu parles!!!!!!!!!!!
Dur, dur de renoncer à ses privilèges...