mardi 9 février 2010

Cécité oblige


Il y a ce gars qui transporte un matelas sur sa moto. Il y a l’autre derrière, vous ne le voyez pas, qui sert d’appui-matelas. Mais surtout, qui ne voit bien évidement rien en devant de lui. J’ai malheureusement plusieurs collègues et amis ici à PAP qui s’embarquent actuellement sur une moto mais qui ne voient rien devant eux. Partir à l’aveugle aux États-Unis et au Canada pour se refaire une vie sans tremblement de terre, ou en région pour retrouver la famille et y être plus confortable. Se reconstruire une ‘construction anarchique’ sur ces mornes où comme les dominos, les maisons se sont écrasées les unes sur les autres. Cet État incapable de développer une vision minimalement organisée de l’avenir de sa population. Même cécité pour la communauté internationale qui a déjà recommencé à distribuer un Palais ici, un Ministère de la santé là bas, un hôpital quatre coins de rue plus loin… On ne devrait rien investir d’autre que de la vision dans ce pays pour les 12 prochains mois. Surtout pas de béton.

4 commentaires:

saloucasais a dit…

Fichtre ! Que tu as raison.
je suis martiniquaise et je lis de temps en temps tes analyses du terrain. Je tente d'aider avec nos maigres moyens mais le contraire serait indécent.On est si prêt .
Quant à la cécité, je pense que c'est notre premier handicap .Les peuples des Antilles,sont nés aveugles , les pays qui commencent à y voir clair sont ceux qui ont pris leur destin à bras le corps sans devoir compter sur qui que ce soit et surtout ne pas vouloir ressembler à ces pays du froid qui ont réponses à tous les maux, et à tous les désirs mais qui en définitif ne s'y retrouvent pas parce que l'homme a surtout besoin de son prochain pour vivre heureux.
C'est vrai quà première vue, ce pays Haiti est une catastrophe , mais les pays , les grands pays riches, sont de véritables déserts affectifs et dans ces pays là on n'a pas faim, on n'a pas froid mais on crève d'indifférence et d'individualisme
tchenbé !

Cacawet a dit…

Tes deux dernieres lignes, tellement vrai.

Anonyme a dit…

Très beau commentaire de Saloucasais.
Maïté

maryannic'k a dit…

La cécité certes antillaise mais nombre de pays ont contribué pour que les Ray ban et autres verres fumés deviennent un grande mode de fonctionnement en Haïti