lundi 17 mai 2010

Remplir le vide


On nous avait annoncé avant de quitter Montréal que la vie en Haïti n’était possible que si on en sortait régulièrement. Je parle pour le blanc bien évidemment ! Il faut donc sauter dans le vide (vacances voudrait dire vide) aux trois mois, question de se préserver la partie mentale de la santé. Au début, on n’y croyait pas trop, mais à l’expérience, on confirme. L’intensité de tout y est trop grande, trop bouleversante ou trop choquante, ça dépend. Afin de se maintenir dans les excès, NY est également un bon spot. Comme ce Times Square tellement gros et lumineux qu’il en devient ridicule. À l’exemple de ce magasin de deux étages à l’honneur des M&M ! Un écran géant gigantesque fait danser en permanence les petits bonbons de toutes les couleurs. Juste en face, sur autre écran, des images du tremblement de terre d 12 janvier pour une publicité du Programme alimentaire mondial des Nations Unies. Il faut bien combler l’espace produit par ces milliers d’écrans !

2 commentaires:

Brigitte a dit…

Reconnais que tu passes d'un extrême à l'autre !
Bonnes vacances

katia a dit…

Quel fichu monde que nous créons ! Il faut bien s'ancrer dans le sol pour ne pas tomber foudroyé par le tournis que nous produisons. Mais aussi garder la tête... froide ? ou plutôt bien haut dans les étoiles, ne serait-ce que pour avoir une vue large, où discerner l'essentiel. C'est beau de voir que vous arrivez à le faire et que vous continuez fidèlement à nous transmettre ces moments de vie colorés par vos réflexions. Quel superbe journal de bord ! Chaque article pourrait faire l'objet de longs et âpres débats fouloupzoofik !!! sans parler des photos qui en disent long sur ce que vous captez, clic-clac ! merci Jean François !