mardi 16 novembre 2010

Ça se calmerait ...

À l'hôtel, on a passé une partie de la soirée avec deux photographes français arrivés ici pour le choléra et, disons simplement, que les troubles actuels ont offert un autre 'sujet'. Ils quittaient l'hôtel en même temps que nous ce matin pour aller travailler à l'intérieur des barricades. Ils viennent tout juste de revenir parce que la situation s'est nettement calmée, assez pour penser que ce n'est plus intéressant pour eux... C'est fou que ce qui est intéressant pour les uns, peut l'être moins pour les autres !

3 commentaires:

pauline a dit…

hé bien!
Bon courage à vous et prudence!
esperons que cette folie se calme et que les elections ne soient pas annulées, ce qui provoquerait certainement plus de troubles qu'autre chose...
Cordialement

Anonyme a dit…

....Ils bossaient pas pour "le poids des mots le choc des photos , dès fois ? (Paris Match)

En ce moment le sensationnel et l'horreur des "journaleux" semble l'emporter sur des articles raisonnés et documentés concernant Ayiti... comme l'article de Cyberpresse .
mbzh

Marie et Philippe a dit…

Peut-être des photographes à KOUCHNER !!!!!!
Personne n'est capable en france de parler de ce qui se passe en HAITI plus de 5 minutes, ce soir 10 secondes au journal TV ! quelle honte et la le main de Sarko nous bassine !
Pas étonnant que ces journalistes étaient français.

Bisous et prudence

Marie Philippe Monise