mercredi 11 mai 2011

Rose pour rose


Tout le monde se fait beau. On sent une certaine effervescence dans les rues de PAP. La couleur rose s’étend un peu partout. Sur la Panaméricaine près du bureau, un beau stand rose et blanc a été installé. Pou tèt kale (pour tête calée, ce qui est devenu le surnom de Martelly) dira l’heureux propriétaire. On sent que la fête sera bonne, comme si des années de misère (et une dernière année d’enfer …) allaient commencer à se dissiper avec l’entrée en fonction du nouveau Président. Au-delà de toute partisannerie ou de toutes allégeances politiques (dans la mesure où cette notion a un sens ici), il faut dire que le bonhomme réussit à teindre de rose les lunettes de bien du monde. Il y a en effet un optimisme que je n’avais jamais senti en plus de deux ans, comme si le gars allait être en mesure de faire virer le navire vers le bonheur. Il ne lâche pas sa stratégie de communication pour se rapprocher du bon peuple. Tout au long de la campagne, on recevait des SMS ou des appels téléphoniques (préenregistrés) pour nous inciter à l’appuyer. Depuis sa victoire, on reçoit des appels pour nous remercier et surtout, pour nous dire de nous préparer à un vrai changement. Depuis une semaine, de nouvelles affiches placardent les rues où ils remercient les gens de l’avoir appuyer. Le gars comprend le sens du M A R K E tting pour rappeler une scène des Boys 18 ou 26 !? Chose certaine, cette vague Martelly fait du bien, souhaitons qu’elle ne soit pas un tsunami dévastateur.

1 commentaire:

Marico a dit…

Marketing pour marketing, celui de Martelly, semble plus efficace que celui de Jean-Du-Vent-Charest!