dimanche 12 septembre 2010

Marchons unis

videoDans un camp ce samedi, on a croisé ces jeunes files qui n'en finissaient plus de vouloir se faire photographier. On leur a demandé de nous faire une petite chanson et bang, elles ont entamé l'hymne national. Imaginez 3 petites québécoises de 5 ans à qui vous demandez la même chose, quelle est la probabilité qu'elle vous chante le Ô Canada ? Passons… Le plus fascinant dans ces camps, c'est de voir que la 'normalité" a repris sa place. Les enfants jouent, les ados draguent et les adultes assument leurs responsabilités. On se lave, on n'y fait l'école et on n'y célèbre la messe. Le coiffeur vous fait une tonte exemplaire et les marchandes vendent ce qu'il y a à vendre. Pis les timon sourient… Sourient comme s'ils possédaient toutes les dents du monde. Il faut passer dix minutes avec eux pour que l'optimisme gruge un peu d'espace perdu.

1 commentaire:

Marico a dit…

Je souhaite qu'Igor et ses pluies diluviennes fuient l'île. On parle dans les journaux et à la télé de possible déménagement des gens de certains camps!!!!