lundi 3 janvier 2011

On rentre chez nous


Moins de 12 heures et on remet les pieds en Ayiti. Sentiments ambigus pour les prochains jours. D’un côté le goût de participer aux événements qui permettront de souligner le tremblement de terre du 12 janvier 2010. On imagine une grande charge émotive qui se matérialise dans un climat d’empathie. Même le choléra n’empêchera pas les ayisien de s’embrasser et de se toucher. De l’autre bord, les inquiétudes relatives à l’imbroglio électoral... On verra ce qui prendra le dessus !!

1 commentaire:

Marico a dit…

Bon atterissage et bon retour! Une bonne année aussi, à vous et à tous les timouns dont les regards me hantent.