mercredi 7 avril 2010

Journée de fous


Avant de partir, tout le monde te dit qu'Ayiti ne pardonne pas. On en tombe amoureux fou ou à l'inverse, on déteste à vouloir s'en sauver à la nage. Je vous laisse deviner de quel côté nous sommes tombés, celui de la psychiatrie ou de la natation ? Récemment, on a passé une journée plus qu'agréable avec une gang de fous, autochtones ceux-là. Des gens qui ont plusieurs fois dans leur vie décidé de rester sur leur île natale, d'y fonder famille et entreprise. Je dis bien 'décidé' dans la mesure où l'option de migrer était et est toujours grande ouverte. J'ai également bien écrit 'plusieurs fois' parce que la vie sociale haïtienne des 30 dernières années n'a pas été rose. Dictature et sortie de dictature, guerre civile, renversement politique, élections empreintes de violence, menace directe d'enlèvement contre les enfants, ouragans et bagay la ont été au menus. Des fous je vous dis, des vrais fous. Assez fous pour réfléchir pendant quelques heures aux meilleurs moyens de reconstruire leur pays. 'Désolé, faudrait plutôt parler de le 'construire'' lancera un des fous. On a donc joué au Président. Un jeu pleinement ayisien dans la mesure où tout le monde est président à son tour. Il n'y a pas plus de 140 partis politiques pour rien dans ce pays, la devise ici est chaque aysien est son propre chef ! Tous les fous y sont allés de leurs priorités. C'est rafraîchissant des fous, ça fait du bien à l'optimisme. Il y avait assez d'intelligence et de pertinence dans cette gang de fous qu'on se met à espérer qu'ils se lancent en politique et que l'un ou l'une du groupe prenne le pouvoir. L'épidémie de folie nous rattrape, Jo et moi recommençons à rêver coloré, à sombrer nous aussi dans la folie.

5 commentaires:

Marico a dit…

Cette folie-là est rafraichissante, créatrice, salvatrice! Je termine le dernier Laferrière "Tout bouge autour de moi!" J'y retrouve des images, des émotions, des situations que tu as évoquées! Entre vos deux sensibilités, je suis devenue "habitée" par ce pays, sa culture, ses habitants.
"Haïti est entré avec un tel fracas dans leur intimité que j'ai l'impression qu'il n'en sortira plus." (Tout bouge autour de moi, de D. Laferrière, en parlant de la réaction des gens qui l'abordent dans la rue.)

guy a dit…

Haiti = Le Québec

Le Québec = Haiti

Z'étes pas tannés de mourrir,bandes de caves !!! :-S

MARYBZH a dit…

Ah! ah !
Y a des jours , mieux vaut être le fou et faire le fou ! Ça décharge

Nous devrions tous avoir une journée intitulée "éloge à la Folie", humaniste et créatrice ....

Maryannic'k

MARYBZH a dit…

Je ne pigeais rien à l'expression"
Z'étes pas tannés de mourrir,bandes de caves !!!
Donc un copier-coller sur Google et de trouver un gars nommé Péloquin et la suite ....
Internet , c'est, quand y réfléchit,vraiment magique...mais quand même un peu flippant d'avoir en instantané la réponse à son interrogation

Anonyme a dit…

Je vous envie!
Chantal G.