samedi 24 avril 2010

Primaire, secondaire et adultère


Je sais, c'est la deuxième fois que j'utilise ce titre pour un billet (http://jeanfrancoislabadie.blogspot.com/2009/07/primaire-secondaire-et-adultere.html). J'ai pensé vous envoyer vers un excellent article de Gilles Courtemanche publié dans Le Devoir de ce matin. Il dépeint très bien la réalité de l'éducation dans ce pays où des professeurs vendent des programmes adultères aux adultes. Courtemanche m'a toutefois volé mon idée ... l'éducation devrait être la priorité des priorités pour construire Haïti. Trop de timoun prennent conscience trop rapidement dans leur vie que l'avenir ne leur appartiendra pas.

1 commentaire:

Air fou a dit…

Tellement vrai.

Tu comprends toi, qu'on construise (re = non!) sur une faille? Dieu, ce grand manitou aidés des autres, païens, voilà les maitres du sort des Haïtiens, croient bon nombre d'entre eux.

Adultère... pour cela, il faudrait qu'il y ait d'abord un certain égard pour la femme, sinon, tout est « normal ». On est loin ici, au Québec, de la reconnaissance de l'égalité femmes/hommes ou hommes/femmes. Et Haïti donc...

Zed