lundi 12 avril 2010

Le scénario parfait


Peut-on déshumaniser des humains ? À moins que ce ne soit le propre de l'humain de se déshumaniser, comme un fruit qui pourrit lentement sur le comptoir, aidé ou non pas des insectes. L'humain, ou sa compagne l'humaine, a cette force de pouvoir être faible. Comme les odeurs de merde qui se dégagent des camps, des histoires d'horreur s'y extirpent. Je le sais, rien n'est typiquement aysien dans ce genre d'affaires, on a déjà vu horreurs pareilles partout dans le monde avant, on les verra partout dans le monde plus tard. C'est comme si la catastrophe et la promiscuité qui s'ensuivent amenaient des individus qui vivent dans la boue à agir comme des salauds. On parle des viols bien évidement. On parle des réseaux de vol et de revente (en échange de faveurs sexuelles) des tickets pour les rations. On parle de ces petits propriétaires de plusieurs 'places' dans les camps qui louent leurs espaces ou qui exigent d'être payés par les dons de nourritures que les locataires arrivent à soutirer de la communauté internationale. On pense à ces personnes qui 'vendent' faussement de meilleures places dans de meilleurs camps. Au moins deux collègues vivent dans la crainte de ce climat mafieux qui prévaut dans certains camps. Le scénario parfait : Des 'faibles' affaiblis par bagay la et ses conséquences, et des 'forts' renforcés par un service policier absent, pour ne pas dire complice diraient certains. L'arnaque est sans fin, surtout quand des gens qui n'ont rien tentent par tous les moyens d'en avoir un peu plus.

6 commentaires:

guy a dit…

.. et si l'Enfer s'appelait Haiti !

.. l'état de ce monde,me désespére et m'éxaspere

.. une chance qu'il y a encore des hommes et femmes,comme Vous !

Anonyme a dit…

L'haitien est réfractaire au changement? L'habitude est rassurante..

Marico a dit…

Il n'y a pas que l'haïtien qui soit réfractaire au changement, cher anonyme, ça me semble une caractéristique très généralisée de l'humain de partout!
S'il en était autrement, la tolérance serait moins grande aux exactions de toutes sortes.
Certains humains sont de véritables vautours (la nationalité n'y est pas pour grand chose)!
Il nous reste à continuer quand même de croire au côté lumineux des choses, à agir selon ses convictions, à supporter ceux qui sont au front!
Merci JF de persévérer dans ton témoignage.

MARYBZH a dit…

Bonsoir Jean François!
Comme tu le précises Les horreurs que tu décris et décries sont internationales et pas seulement haïtiennes : des" salauds" , il y en a dans chaque pays , prêts à semer la peur, la terreur, l'humiliation ; chaque camp de Réfugiés connait les mêmes exactions aussi à travers la planète, Afrique ,Asie ....

Ce qui m'interpelle au delà de l'Humain qui redevient animal et bestial , c'est pourquoi ( l'incapacité et la complicité de la police nationale n'est plus un scoop depuis Duvallier), le Gouvernement Préval n' pas exigé ou obtenu un maintien international des militaires US , canadiens ...ou un renforcement de la Minustah pour protéger les populations exposées. La situation n'est malheureusement pas inédite : les viols, les vols , le racket, existaient avant et pire après Bagay là !!!
Quant à tes Collègues résidents des camps, courage et respect !
venir se présenter chaque matin au travail est une nécessité certes mais dans leurs conditions actuelles relève d'un héros, d'un défi journalier

Et l'autre là !"anonyme" qui juge le peuple Haïtien réfractaire, qu'il aille séjourner quelques semaines en Haïti, prendre la température du terrain au lieu de commenter derrière son écran d'ordinateur, ca le fera le plus grand bien !!!

Maryannic'k

POUR INFO Ci dessous un article à lire que j'ai trouvé intéressant, pas en France évidemment, mais chez mes Cousins!!!
https://www.blogger.com/comment.g?blogID=3857725426839071951&postID=6671104638385710521

MARYBZH a dit…

Jean - François !
Désolé ! erreur sur le lien cyberpresse de mon billet précédent , celui ci dessous est le bon


http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/vincent-marissal/201004/13/01-4269817-decalages-haitiens.php

Maryannic'k

Anonyme a dit…

Cher Anonyme... C'est certain qu'il est rassurant de vivre dans leur situation actuelle (je les envie), à laquelle ils se sont très bien habitués, et qu'il n'ont certainement pas envie de changement (surtout les femmes, elles doivent adorer leur condition)... Et puis du changement c'est vrai ils n'en ont pas vécu non plus depuis Bagay la (si peu)... Ah ces réfractaire au changement !

Bon courage à tous les haïtiens en espérant qu'un jour ils retrouvent une vie "normale".

Véro (France)